Ail de Cerf

Ail serpentin, Ail de cerf, Ail de la Sainte-Victoire
 

Botanique

  • Nom latin  : Allium victorialis
  • Famille  : Amaryllidacées
  • Origine  : Europe, Amérique du nord, Asie
  • Période de floraison : juin à juillet
  • Couleur des fleurs  : blanche, parfois rose
  • Type de plante : plante à bulbe
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage  : caduc
  • Hauteur : 30 à 60 cm

Planter et cultiver

  • Rusticité  : rustique, -19°C
  • Exposition  : mi-ombre
  • Type de sol : sablo-limoneux
  • Acidité du sol  : légèrement acide à neutre
  • Humidité du sol  : normal à frais
  • Utilisation : parterre, potée, sous-bois, alimentaire, médicinale
  • Plantation, rempotage : automne
  • Méthode de multiplication : division de la touffe, semis

Allium victorialis, appelé couramment ail serpentin est une plante que l’on rencontre parfois en moyenne montagne en France. Cet ail forme de petites colonies, en zone humide boisée. Il est assez peu courant, mais pourtant réparti sur plusieurs continents. Cette grande répartition mondiale en fait une plante assez variable. Au Japon, la variété Allium victorialis platyphyllum est un légume sauvage très prisé, atteignant des prix élevés sur le marché, d’autant qu’il n’est quasiment plus présent que dans les espaces naturels protégés.

L’ail serpentin, assez rare en France, mais non protégé, fut toujours considéré plus ou moins comme une plante alimentaire ou médicinale. De plus, sa silhouette est belle, et ses fleurs attrayantes. On peut donc, pourquoi pas, l’introduire dans son jardin. Il reste cependant une plante sauvage : les tentatives au Japon pour en faire une plante cultivée et productive, se sont soldés pour l’instant, par des échecs. Cette plante ne supporte pas les agrosystèmes.

 

 

Description de l’ail de sainte-victoire

Les bulbes d’Allium victorialis sont étroits et allongés, de 1 à 3 cm de diamètre pour 5 à 7 cm de haut, recouvert d’une fine tunique faite de fibres réticulées : cette tunique en dentelle est assez typique de l’espèce. Les bulbes se tiennent généralement penchés, accrochés serrés à la file les uns après les autres sur un court rhizome, qui se ramifie. La plante forme à la longue une colonie.

Les feuilles sont peu nombreuses, souvent 2, sur une tige épaisse et rigide ; Elles sont au-dessous de la mi-hauteur, large de 5 cm, lisse, et longue. La tige s’élève encore jusque parfois 60 cm pour fleurir en une sphère parfaite de nombreuses fleurs généralement blanches, en petite clochette.

L’inflorescence ne produit jamais de bulbilles, mais les fleurs pollinisées par les insectes produisent des graines rondes et noires, de 1.5 mm de diamètre.

Le cycle de l’ail serpentin

Allium victorialis est une plante bulbeuse au feuillage caduc. Ses feuilles émergent au mois de mai, la tige grandit et fleurit de juin à juillet, la plante poursuit son cycle en produisant des graines en aout, puis toute sa partie supérieure jaunit et meure. L’ail serpentin passe l’hiver en dormance sous forme de bulbe.

Culture et besoin d’Allium victorialis

L’ail serpentin demande une terre de texture assez fine, avec une part de sable, moyennement riche, de ph assez neutre, qui reste frais à humide durant l’été. Il pousse naturellement à mi-ombre dans les zones boisées, mais peu supporter le soleil si l’arrosage est quotidien. C’est une plante de croissance lente.

Propagation de l’ail serpentin

Le meilleur moyen de le reproduire est le semis : en effet il produit de nombreuses graines qui germent assez facilement ; Elles peuvent être mises en châssis froid dès leur maturité, ou gardées au frais et au sec et plantées au printemps. Les plantules ne doivent pas être bougées avant au moins 2 étés de croissance, puis elles sont repiquées à leur place définitive dès que leur feuillage est jaunie, soit fin août, septembre. A partir de la graine, la plante met 4 ans avant de fleurir.

Les souches peuvent être divisées pendant la saison de dormance, en septembre, mais l’ail serpentin est de croissance lente