Ginkgo biloba

Le ginkgo biloba est la seule espèce représentante actuelle du genre Ginkgo et de la famille des Ginkgoacées. Il existe des arbres mâles qui portent des fleurs avec du pollen et des arbres femelles qui portent les fleurs femelles et les « fruits », en réalité des ovules. Il forme des arbres coniques à l’état jeune puis plus larges, de 25 à plus de 40 m de haut.

Le ginkgo présente une résistance exceptionnelle au temps, aux parasites et à la pollution. Le ginkgo fut la première espèce végétale à redémarrer au printemps suivant l’explosion nucléaire d’Hiroshima.

Le ginkgo peut être cultivé en arbre isolé ou en alignement. Son nom populaire d’arbre aux quarante écus prend toute sa signification en automne, en raison de la couleur dorée de ses feuilles en éventail.

Le ginkgo est très utilisé comme plante médicinale. Il contient des substances actives pour la circulation sanguine et le fonctionnement du cerveau.

Le bois de ginkgo est utilisé traditionnellement en Asie pour faire le mobilier des temples bouddhistes. Il sert aussi en ameublement et construction.

Les graines (en réalité des ovules) sont comestibles et utilisées en médecine traditionnelle chinoise et japonaise ou encore grillées à l’apéritif. Mais attention des cas d’allergie cutanée au contact de la pulpe qui entoure la graine et des cas d’intoxication suite à une trop grande consommation ont été signalés.